bébé, manger, bon, manageur, dme

Mon bébé n’est pas un bon mangeur

Mon bébé n’est pas un bon mangeur

 

Il est fréquent qu’au fil de la croissance de leur tout-petit, les parents (et les grands-parents) s’inquiètent parce qu’il ne « mange pas bien ». En effet, on dit souvent aux parents que bébé devrait manger un régime familial complet avant leur premier anniversaire. Mais être un «bon» mangeur est-il vraiment nécessaire pour le bébé? Quelle est la norme ?

Premièrement, j’aimerais remercier Gill Rapley, qui m’a permis de traduire le texte suivant et de le partager sur mon blogue. Elle est du même avis que moi. Pour en connaître davantage sur Gill, visitez rapleyweaning.com.

 

Qu’est-ce qui est normal?

 

Un bébé faisant de la DME (Diversification alimentaire Menée par l’Enfant) développera ses propres habitudes quand il commencera à être en contact avec de la nourriture complémentaire. Par exemple, bébé pourrait :

 

  • Débuter avec enthousiasme, grignotant tout ce qui est à portée de main. Avaler progressivement de plus en plus et ne plus jamais regarder en arrière (probablement la situation la moins répandue).

 

  • Progresser lentement mais sûrement en regardant, expérimentant, léchant, goûtant pour finalement manger. Graduellement augmenter la quantité ingérée.

 

  • Ne presque rien manger pendant deux semaines ou des mois (avec un intérêt ou pas à toucher et goûter). Puis soudainement démontrer un enthousiasme pour la nourriture.

 

  • Débuter avec enthousiasme puis perdre son intérêt pour la nourriture en général.

 

Aucune de ces situations ne pose problème. La plupart des bébés DME ne mangent pas de quantités significatives de nourriture complémentaire avant l’âge de 8 ou 9 mois, certains pas avant leur premier anniversaire. Ceux qui commencent avec enthousiasme pour ensuite perdre intérêt aiment simplement la nouveauté de la nourriture plus que ceux qui démarrent plus lentement. [Notez cependant que si un bébé de 6 à 8 mois ne montre aucun intérêt à ramasser de la nourriture ou d’autres objets (comme des jouets ou des clés) et à les explorer avec sa bouche, il est possible qu’il y ait une raison sous-jacente, comme un retard de développement. Consulter un médecin serait donc important ici.]

 

bébé, manger, bon, mangeur, aliments solides, dme
Ce bébé prend plaisir en manger son repas!

Mettre les choses en perspective

 

Un bébé  qui se développe normalement mais qui semble « ne pas bien manger », mange probablement moins que ses parents ou d’autres personnes pensent qu’il devrait le faire. Quelques coups de langue ou croquées (pas de grosses bouchées!) d’aliments riches en ces minéraux sur une base quotidienne, comme la viande et les œufs, sont assurément suffisants. Bébé ne mourra pas de faim. S’il a faim, il mangera. Le problème est que nos attentes quant à la quantité de nourriture que les bébés doivent manger tendent à être basées sur les quantités qu’ils mangent lorsqu’ils sont nourris à la cuillère. Mais …

  • Il est difficile pour un bébé nourrit à la cuillère et aux purées d’être à l’écoute de son appétit. Il a tendance à avaler de grosses bouchées plus rapidement et mange donc plus que nécessaire.
  • Les purées contiennent également beaucoup de liquide. Bébé semble donc manger plus de nourriture qu’en réalité.
  • Faire pression sur bébé pour qu’il mange certains aliments ou en plus grande quantité peut causer des problèmes. Il pourrait devenir un mangeur difficile ou refuser la nourriture.
  • L’allaitement (ou la préparation commerciale pour nourrissons ou PCN) contribue à fournir la plupart des nutriments dont bébé a besoin bien au-delà d’un an.

 

lait maternel, allaitement maternel, dme, nourriture, nutriments, aliments solides, mangeur
Malgré l’introduction de la nourriture solide, l’allaitement (ou la preparation commerciale) reste la source principale de nutrition.

Quels sont les signes d’un «bon mangeur»?

 

Si vous croyez que bébé n’est pas un bon mangeur, la solution n’est pas de modifier ce que bébé fait. C’est de redéfinir ce que vous croyez être un bon mangeur. Un bon mangeur est un bébé qui:

 

  • écoute son appétit (il mange quand il a faim et arrête quand il n’a plus faim)
  • boit autant de lait qu’il en a besoin
  • a la possibilité d’essayer une variété d’aliments sans pression
  • peut choisir les nutriments dont il a besoin (parmi des choix santé)
  • est intéressé à explorer la nourriture et à mettre en pratique ses aptitudes pour se nourrir de façon autonome
  • aime le temps des repas

Si votre bébé fait toutes ces choses, c’est qu’il est un bon mangeur même s’il n’avale presque rien!

 

Que devrais-je faire?

 

  • Continuez à lui offrir des boires au besoin. Restreindre les boires (comme recommandé à certains parents dans l’espoir que bébé mangera plus de nourriture complémentaire) se traduira probablement par moins de nutriments.
  • Continuez à partager les repas avec lui en lui donnant l’occasion d’explorer et goûter à une vaste gamme d’aliments sains.
  • Si bébé a plus de 10 mois, ne vous acharnez pas à lui redonner de la nourriture qui a été délibérément jetée par terre. C’est sa façon à lui de dire “non merci”.

 

dme,aliments, repas, solide, manger, bon

 

  • Essayez de lui offrir de plus petits morceaux ou de lui donner des ustensiles. Certains bébés n’aiment pas se faire traiter comme des débutants. Ils veulent mettre en pratique des techniques plus complexes!
  • Ne vous en faites pas si bébé semble ne pas aimer un aliment. Offrez-lui quelque chose de ce que vous mangez. (Certains bébés évitent avec entêtement certains aliments pour ensuite découvrir qu’ils y sont allergiques. Il peut être sage de faire confiance à bébé dans ces cas-là.)
  • Rappelez-vous qu’il est normal pour un bébé qui est perturbé pour une raison quelconque (quand il commence la garderie par exemple) ou qui ne se sent pas bien d’abandonner la nourriture complémentaire de pendant un moment et de vouloir plus de lait.

 

La DME consiste à cultiver une bonne relation avec la nourriture. Pas à persuader bébé de manger ce que nous voulons qu’il mange. Un bébé passera spontanément à d’autres aliments à son propre rythme. En tant que parent, tout ce que vous devez faire est de rendre la nourriture disponible à portée de la main. Aussi d’agir comme un modèle en incluant bébé à vos repas. Votre bébé s’occupera du reste.

 

PRÉCAUTIONS

Avant de faire la DME avec votre bébé, il est primordial de procéder de façon sécuritaire en vous informant auprès d’une nutritionniste pédiatrique. Entre autres, assurez-vous que :

  •     votre bébé soit prêt et ne commence pas trop tôt
  •     votre bébé soit bien assis à 90 degrés
  •     vous ne placez pas les aliments dans sa bouche avec vos doigts
  •     l’environnement est calme lors des repas
  •     vous offrez les aliments appropriés à votre bébé (toujours tester la texture)
  •     vous surveillez votre bébé qui mange en tout temps
  •     vous contactez une nutritionniste pédiatrique pour bien vous informer
  •     vous lisez la mise en garde ci-dessous

MISE EN GARDE*

La DME est contre-indiquée pour les bébés à risque de dysphagie, entre autres pour les bébés qui présentent un trouble anatomique (ex. : fente palatine, frein de langue court), un trouble neurologique (ex. : retard de développement, hypotonie, hypotonie orale) et un trouble génétique. Un suivi par un professionnel de la santé (médecin, nutritionniste) est nécessaire pour les bébés à risque d’anémie, soit les bébés qui sont nés prématurément, les bébés de petit poids à la naissance (moins de 3000 g), inquiétudes en lien avec la croissance, bébés nés d’une mère anémique, bébé chez qui la lait de vache a été introduit précocement et/ou un bébé végétalien.

 

 

Pour toutes les réponses à vos questions sur l’alimentation du bébé et vous assurer que vous procédez de façon sécuritaire, abonnez-vous à mon cours en ligne DME à dme.jessicacoll.com.

 

Est-ce difficile pour vous de faire confiance à votre bébé? Commentez ci-dessous!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *